Si cette lettre d’information ne s’affiche pas correctement, aller à la version en ligne

logo innover Inra2018. © Inra Innover avec l’Inra
N° 112
  Juin 2019  
logo innover Inra2018. © Inra
  #Génétique animale : la diversité génétique des populations animales, une ressource pour les élevages de demain 
Portrait de Edwige QUILLET, Cheffe de département de génétique animale (Nomination au 1er janvier 2018).. © Bertrand NICOLAS - Inra, NICOLAS Bertrand

Dans un contexte de changement global et d’évolution forte des attentes du citoyen et du consommateur, les filières animales doivent repenser les systèmes d’élevage de demain, combinant performance économique, environnementale, sanitaire et sociétale.

Le domaine d’innovation « Génétique animale » se propose de mobiliser la diversité génétique présente dans les populations animales d’élevage pour répondre à ce défi. Pour tirer le meilleur parti de cette ressource, l’Inra a réuni les compétences et l’expertise d’équipes de recherche reconnues, d’infrastructures expérimentales hébergeant des ressources génétiques originales et de plateformes de pointe en génomique, informatique et bioinformatique. Ces équipes développent des travaux multidisciplinaires, de la connaissance fine des génomes à la conception de méthodes performantes d’amélioration génétique des populations, en passant par l’analyse du déterminisme de la variabilité des caractères, avec un partenariat académique et professionnel historique fort.

Ces travaux font de la diversité génétique un levier de choix au service de la conception de systèmes d‘élevage plus diversifiés, plus durables et créateurs de valeur

Edwige Quillet,
chef du département Génétique animale

Vos contacts, en fonction de vos espèces d’intérêt :  Didier Boichard (ruminants, cheval) et Hervé Garreau (monogastriques, poissons et abeille), chargés de partenariat et d’innovation

Résultats de recherche et innovations
Jardins familiaux de la ville des Ulis.. © Inra, RECHAUCHERE Olivier
Intégrer les potentialités des sols dans les projets d’agriculture urbaine

Destiné aux porteurs de projets d’agriculture urbaine ainsi qu’aux opérateurs de l’aménagement urbain, Destisol’AU, projet en pré-maturation à l’INRA, vise à caractériser les sols, leurs fonctions et les services écosystémiques qu’ils apportent pour concrètement orienter les formes d’agriculture urbaine et les choix d’espèces cultivables sur un sol donné. Un Outil d’Aide à la Décision (OAD) sera proposé aux acteurs.

Viande d'agneau © Sophie Prache
La spectrocolorimétrie pour prouver que la viande d’agneau provient d'animaux nourris à l’herbe : faut-il une analyse par race ?

La mesure des propriétés optiques du tissu adipeux avec un spectrocolorimètre portable permet de discriminer les carcasses d’agneaux nourris avec de l’herbe de celles d’agneaux nourris avec des aliments concentrés. Ces mesures réalisables sur la chaine d’abattage montrent que la méthode est efficace pour différentes races d’agneaux.

Jument et son poulain © Marion Garrigue
Recherche équine : un apport d’arginine en fin de première gestation chez les juments améliore la disponibilité en glucose pour leur poulain

Des chercheurs de l’Inra en collaboration avec l’IFCE (Institut Français du Cheval et de l'Equitation) révèlent que les juments dont l'alimentation est supplémentée en arginine durant leur première gestation ont un métabolisme mieux adapté et une fonction placentaire améliorée en comparaison des juments non supplémentées. Pour la première fois, les scientifiques mettent également en évidence la moindre adaptation du métabolisme du glucose des juments lors de leur première gestation. Publiés dans Scientific reports le 23 avril 2019, ces résultats ouvrent des perspectives prometteuses pour la filière équine.

Comment piloter la structuration des protéines dans les aliments ? © Paul Menut
Comment piloter la structuration des protéines dans les aliments ?

Innover dans les approches ou les concepts permet d'imaginer de nouveaux itinéraires technologiques ou de nouvelles fonctionnalités pour les produits alimentaires. Un travail de synthèse  de l'INRA montre comment les concepts de la physique de la matière molle permettent de contrôler les interactions et processus d'assemblages entre protéines, qu'elles soient d'origine animale ou végétale.  

Visuel pour le 3 questions à une jeune pousse pour la startup Mycophyto. © Inra, véronique gavalda
3 questions à une jeune pousse : Mycophyto

Pollution des sols et des eaux, résistance des bioagresseurs ou encore réduction de la biodiversité… Les pesticides ont des effets néfastes pour l’environnement. Et si, pour favoriser la transition agricole, nous utilisions les synergies naturelles entre les plantes et les microorganismes du sol ? Mycophyto, jeune pousse basée à Sophia Antipolis, propose des alternatives biologiques efficaces pour l’agriculture et l’aménagement paysager. Rencontre avec Justine Lipuma, co-fondatrice de Mycophyto. 

LAIT. © adimas - Fotolia, adimas - Fotolia
Des lipides laitiers pourraient contribuer à diminuer le risque cardiovasculaire chez des populations à risque

Un consortium français piloté par l’Inra, en collaboration avec l’Inserm, les universités de Lyon et de Clermont Auvergne, les Hospices Civils de Lyon, les Centres de Recherche en Nutrition Humaine Rhône-Alpes et Auvergne, vient de montrer que la consommation de certains lipides présents naturellement dans les produits laitiers (appelés « lipides polaires ») pourrait réduire le risque cardiovasculaire chez les femmes ménopausées et en surpoids, en réduisant leur taux sanguin de cholestérol LDL (dit « mauvais cholestérol ») et de triglycérides. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont intégré pendant un mois un produit fromager enrichi en lipides polaires laitiers dans l’alimentation habituelle des volontaires. Les scientifiques ont montré certains mécanismes dans l’intestin pouvant expliquer les effets observés. Ces composés naturels pourraient ainsi être à l’origine d’une nouvelle stratégie nutritionnelle visant à réduire le risque cardiovasculaire parmi les populations à risque. Ces travaux sont publiés le 12 juin dans la revue Gut.

Nos partenariats, nos projets
Trois nouveaux brevets pour MaaT Pharma couvrant sa plateforme de développements de produits biothérapeutiques pour la restauration des fonctions du  microbiome

MaaT Pharma élargit son portefeuille de brevets grâce à la délivrance de 3 nouveaux brevets couvrant sa plateforme de développements de produits biothérapeutiques  pour la restauration des fonctions du microbiome.
> Premiers brevets couvrant les procédés permettant le développement de médicaments biothérapeutiques à partir du microbiome intestinal.
> Les dispositifs développés par MaaT ont obtenus le marquage CE pour leur utilisation pour la collecte d’échantillons intestinaux et l’administration aux patients de produits biotherapeutiques dérivés d’échantillons intestinaux.

projet Sound Control
Sound Control (COST European Cooperation in Science and Technology)

Comparaison/évaluation des méthodes de la surveillance du contrôle des maladies du bétail non réglementées dans l’UE

vue extérieure de l'ecotron
Projet eCO2THREATS : changement global et qualité des aliments

Lauréat de l’appel à projet Soutien à la recherche 2018 de l'I-Site MUSE, le projet « eCO2THREATS » s’intéresse à un aspect encore méconnu et incompris du changement global : l’effet négatif de l’élévation du CO2 atmosphérique sur le statut minéral des plantes et la menace qu’il fait peser sur la qualité nutritionnelle des aliments du futur.

Signature d'une convention-cadre entre l'Inra et l'UNCPIE. Paris, 28 mai 2019.. © Bertrand NICOLAS - Inra, NICOLAS Bertrand
L’Inra et l’Union nationale des CPIE réaffirment leur collaboration à travers la signature d’un accord-cadre

Le 28 mai 2019, Philippe Mauguin, président directeur général de l’Inra et Dominique Larue, Président de l’Union nationale des CPIE (Centres permanents d'initiatives pour l'environnement), ont signé un nouvel accord-cadre de collaboration. Ce nouveau partenariat cible des sujets d’intérêts communs renouvelés et permettra de renforcer les relations entre l’Inra et l’UNCPIE à travers des rencontres entre responsables associatifs et scientifiques, la co-construction de séminaires ou encore l’élaboration conjointe de projets participatifs.

STUDIO DE L'INNOVATION
L’INRA participe au Studio de l’Innovation de l’ANRT

Conformément aux axes de son Plan d’Action Innovation, l’INRA, avec les Arts & Métiers, le CEA, l’ONERA, Sorbonne Université et l’UTC, participe au Studio de l’Innovation de l’ANRT.
L’accompagnement regroupé sur 2 journées permet aux entreprises de ;

  • Bénéficier d’une analyse sur-mesure de leurs besoins  
  • Accéder plus rapidement aux bonnes compétences
  • Explorez la puissance d'un réseau de 6 établissements de recherche.

Après une première journée consacrée a...

CSA MicrobiomeSupport logo
MicrobiomeSupport : Un projet européen pour harmoniser les méthodes de recherche sur le microbiome & son financement à l'échelle mondiale

Les travaux de recherche actuels sur le microbiome indiquent que celui-ci recèle un potentiel important pour la santé humaine et planétaire. Cependant, le domaine de recherche est encore entravé par des résultats contradictoires, des méthodes non alignées et une duplication des ressources. MicrobiomeSupport est un projet financé par la Commission européenne de novembre 2018 à octobre 2022 et  financé à hauteur de 3,5 millions € pour traiter les problèmes de la recherche sur le microbiome. Il est coordonné par Angela Sessitsch de l’Institut autrichien de technologie (AIT) et co-coordonné par Emmanuelle Maguin (INRA, directrice du métaprogramme MEM – Métaomiques & écosystèmes microbiens).

Pépins de raisins gallo-romains © Laurent Bouby
L’ADN de pépins de raisin de l’époque romaine et médiévale révèle des parentés inattendues avec des cépages modernes

Quels étaient les cépages en vogue aux temps anciens ? Ressemblaient-ils à ceux que nous cultivons aujourd’hui ? Un consortium international impliquant l’Inra, le CNRS et l’Université de Montpellier1, vient d’offrir un regard nouveau sur la viticulture à l’époque romaine et médiévale. Les chercheurs ont séquencé l’ADN de 28 pépins retrouvés dans des sites archéologiques en France, puis ont comparé leur génome à celui de cépages modernes. Ils ont ainsi retrouvé le Savagnin blanc, un cépage populaire dans le Jura, dans un site archéologique datant du Moyen-Âge, près d’Orléans. Ils ont aussi établi des liens de parenté entre des cépages comme le Pinot Noir et la Syrah et des variétés romaines. Ces recherches montrent que les viticulteurs romains propageaient leurs cépages par bouturage à travers d’amples territoires. Ces recherches, publiées le 10 juin 2019 dans Nature Plants, ouvrent la voie à une véritable généalogie des cépages et offrent de nouvelles perspectives sur les caractéristiques des vins anciens.

Les quatre Carnot portés par l'Inra

Vos portails thématiques vers la recherche publique !

logo Qualiment
 

Qualiment

Direction : Catherine Renard
Chargée d'affaires : Pauline Souvignier


 

France Futur Élevage

Direction : Thierry Pineau
Chargée d'affaires : Fanny Wacquet


 

Bioénergies, biomolécules et matériaux biosourcés du carbone renouvelable

Direction : Jean Tayeb
Chargée d'affaires : Coraline Caullet


 

Plant2Pro

Direction : Carole Caranta
Chargées d'affaires : Alice Valles et Fiona Bourdoncle

« Carnot » est un label accordé par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.
Ce label vous garantit l'excellence scientifique des laboratoires de recherche ainsi que le professionnalisme quant à la gestion des contrats de recherche et la relation partenariale.


Offres de technologie
Vue en microscopie électronique à balayage des interactions entre les nanoparticules alimentaires de dioxyde de titane (additif alimentaire E171, sous sa forme dispersée), et les bactéries Lactococcus lactis.. © Muriel MERCIER-BONIN et Christel CARTIER - Inra, MERCIER-BONIN Muriel et CARTIER Christel
Souches de Lactococcus lactis surproductrices de GABA dans la prévention et le traitement des douleurs viscérales chez l’Homme et l’animal

Souches de Lactococcus lactis surproductrices de GABA dans la prévention et le traitement des douleurs viscérales chez l’Homme et l’animal

Prévenir l'apparition de mucites grâce à un probiotique : Propionibacterium freudenreichii
Prévenir l'apparition de mucites grâce à un probiotique : Propionibacterium freudenreichii

Propionibacterium freudenreichii, bactérie à gram positif connue pour son rôle dans l'affinage de l'emmental, révèle également un potentiel pour une application probiotique.

Risques en Fermes urbaines : Gestion et Evaluation
REFUGE – Risques en Fermes urbaines : Gestion et Evaluation

l’INRA a développé un outil d’aide à la décision « papier » (guide méthodologique) qui permet d’évaluer et de gérer le risque sanitaire – chimique, biologique, physique - relatif à la présence de polluants dans les sols urbains. Il s’applique à toutes les formes d’agriculture urbaine.



Plateformes, équipements
Inauguration de Ferticap. 
De gauche à droite : Abraham Escobar Gutiérrez (Président centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers), Alain Rousset (Président de la Région Nouvelle-Aquitaine), Philippe Mauguin (PDG de l’Inra), Philippe De Guenin (Directeur de la Draaf Nouvelle-Aquitaine), François Gastal (Directeur de l’unité expérimentale Ferlus au centre Inra NAP), Yves Jean (Président de l’Université de Poitiers), Alice Fatet (Animatrice reproduction caprine innovante Ferlus au centre Inra NAP).
L’Inra crée Ferticap et Siclex : deux dispositifs expérimentaux pour des élevages de chèvres et des prairies durables

Mardi 30 avril 2019 à Lusignan, Philippe Mauguin, Président directeur général de l’Institut national de la recherche agronomique et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, ont inauguré les dispositifs expérimentaux Ferticap et Siclex en présence d’Abraham Escobar Gutiérrez, Président du centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers.



Carrefours de l'Innovation Agronomique

Contenu multimédia
Biodiversité et durabilité des agricultures

Faune, flore voire microorganismes… nombreux sont les travaux scientifiques qui tirent encore et toujours la sonnette d’alarme à propos du déclin de la biodiversité. Parce qu’un tiers de la surface terrestre est aujourd’hui dévolu à des usages agricoles, l’articulation de l’agriculture et de la biodiversité demeure une préoccupation majeure. Dix années après l’expertise collective « Agriculture et biodiversité : des synergies à valoriser » réalisée par l’Inra, le colloque du 11 avril 2019 a été l’occasion de revisiter la prise en compte de la biodiversité par le secteur de l’agriculture et d’illustrer les avancées réalisées tout autant que le chemin qu’il reste à parcourir. Interviews video.



Vient de paraître
Le thème de ce numéro porte sur l’agronomie et l’écologie pour comprendre et gérer les prairies.
Revue Fourrages n° 237

Le thème de ce numéro porte sur l’agronomie et l’écologie pour comprendre et gérer les prairies.

Dans son cinquième numéro, Sesame consacre un dossier de huit pages au cannabis thérapeutique. Parallèlement à ce débat, difficile de ne pas faire un pas de côté pour effleurer les questions que soulève sa consommation à des fins récréatives, en l’abordant sous un angle peu commun, celui des marchés interdits et de leurs effets. Parmi les autres sujets, le gaspillage alimentaire, les nouvelles routes de la soie : la sino-mondialisation, la biodiversité...
Revue Sesame numéro 5

Dans son cinquième numéro, Sesame consacre un dossier de huit pages au cannabis thérapeutique. Parallèlement à ce débat, difficile de ne pas faire un pas de côté pour effleurer les questions que soulève sa consommation à des fins récréatives, en l’abordant sous un angle peu commun, celui des marchés interdits et de leurs effets. Parmi les autres sujets, le gaspillage alimentaire, les nouvelles routes de la soie : la sino-mondialisation, la biodiversité...

Cet ouvrage nous fait découvrir comment des microbes qui « dialoguent » entre eux, échangent des gènes et s’adaptent aux conditions d’une microsociété en perpétuelle évolution, acquièrent les étonnantes capacités de colonisation et de résistance caractéristiques des biofilms.
Biofilms

Cet ouvrage nous fait découvrir comment des microbes qui « dialoguent » entre eux, échangent des gènes et s’adaptent aux conditions d’une microsociété en perpétuelle évolution, acquièrent les étonnantes capacités de colonisation et de résistance caractéristiques des biofilms.

Cet ouvrage démêle la part des faits vérifiés des simples rumeurs. Aux pesticides s’ajoutent d’autres facteurs : maladies, parasites et prédateurs, pratiques agricoles et apicoles, mais également changement des milieux et du climat, et effet de synergie pesticides-pathogènes. Comment enrayer ce phénomène en France et dans le monde ?
Nos abeilles en péril

Cet ouvrage démêle la part des faits vérifiés des simples rumeurs. Aux pesticides s’ajoutent d’autres facteurs : maladies, parasites et prédateurs, pratiques agricoles et apicoles, mais également changement des milieux et du climat, et effet de synergie pesticides-pathogènes. Comment enrayer ce phénomène en France et dans le monde ?

La permaculture ou l'art de réhabiter
La permaculture ou l'art de réhabiter

La permaculture est un mouvement écologiste qui a connu une remarquable croissance transnationale, à partir des années 1980
Laura Centemeri (auteur)



Agenda
02-03 juil 2019
6èmes Journées de la Recherche Piscicole
Paris
19 sept 2019
Séminaire technique : "Aliments transformés: mieux les connaître pour (ré)agir"
Clermont-Ferrand (63)
02-04 oct 2019
Participation de l'Inra au Sommet de l'élevage 2019
Grande Halle d'Auvergne
24-26 fév 2021
3e Rencontres francophones légumineuses
Angers

Directeur de Publication : Philippe Mauguin
Rédacteur en chef : Jean-Michel Chardigny
Secrétaire d'édition : Nadine Brault
La lettre Innover avec l'Inra est produite par la Direction du Partenariat et du Transfert pour l'Innovation de l'Inra.
Pour toute information, adressez un message à : NLdpti@inra.fr
A tout moment, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art 34 de la loi « Informatique et Libertés du 6 Janvier 1978 »).
Pour plus d'informations sur notre politique de gestion de vos données, cliquez ici

Se désabonner de la lettre électronique