Si cette lettre d’information ne s’affiche pas correctement, aller à la version en ligne

Logo Inra 70ans Newsletter Chercheurs à l'inra fond gris. © Inra Chercheur à l'Inra
N° 47
  1 juillet 2016  
. © Inra
  L'Inra recrute 49 chercheurs confirmés  

À partir 4 juillet 2016, l'Institut propose à 40 directeurs de recherche et 9 chargés de recherche de venir renforcer ses équipes. Être chercheur(e) à l'Inra, c'est mettre sa passion de la découverte au service d'enjeux de société majeurs tels qu'une alimentation adaptée aux besoins des populations, une agriculture compétitive et durable et un environnement préservé. C'est aussi exprimer sa créativité et atteindre l'excellence scientifique au sein de collectifs de recherche pour faire avancer les connaissances qui permettront de donner naissance à des applications concrètes et innovantes, utiles à la société.

Les recrutements se font sur projet et sont ouverts aux candidats qui, après plusieurs années d'expérience, maîtrisent la définition et la mise en œuvre de projets de recherche.

Faciliter vos démarches avec l’inscription en ligne : les inscriptions aux concours sont attendues jusqu'au 30 août 2016. L'inscription par dossier de candidature papier reste possible jusqu'au 2 septembre 2016.

> Chargé(e)s de recherche : s'inscrire, plus d'informations
> Directeur(trice)s de recherche : s'inscrire, plus d'informations

Et aussi...

Du contrat d'apprentissage aux bourses de recherche, l'Institut poursuit par ailleurs sa mission de formation à la recherche par la recherche :

Former des apprentis :
> Pour les étudiants de 16 à 25 ans, 30 contrats sont ouverts à l'apprentissage en 2016. Voir les offres>>

Encourager la mobilité internationale des chercheurs :
> les programmes de bourses Agreenskills vers ou depuis la France s'adressent aux jeunes chercheurs et chercheurs confirmés. En savoir plus, postuler>>

L'Inra recrute

L'actualité des offres et opportunités d'intégrer les équipes de l'Inra.

En 2016, l’Inra recrute par concours 49 chercheurs confirmés sur projet. © Inra
En 2016, l’Inra recrute par concours 49 chercheurs confirmés sur projet

Être chercheur à l’Inra c’est contribuer à des recherches de haut niveau, au service de la société, faire progresser les connaissances et participer au développement de l’innovation pour produire durablement, préserver l’environnement et améliorer l’alimentation humaine. L’Inra recrute par concours des chercheurs confirmés, ayant l’expérience de la définition et de la mise en œuvre de projets de recherche. Les inscriptions étaient ouvertes du 4 juillet au 30 août 2016 (pour l’inscription en ligne) ou 2 septembre 2016 (pour l’inscription papier). Vous ne pouvez désormais plus vous inscrire.

Programme de  mobilité   agreenskills. © inra
Programmes de mobilité AgreenSkills et AgreenSkills+ : encourager les trajectoires internationales des chercheurs

Les programmes AgreenSkills favorisent la mobilité internationale des jeunes chercheur(e)s et des chercheur(e)s confirmé(e)s vers ou depuis la France. Dans toutes disciplines et sans condition de nationalité, ils offrent des conditions attractives d’accueil et de recrutement. Un nouvel appel à candidatures est ouvert jusqu’au 28 avril 2017.

Équipe de recherche au travail © BEAUCARDET William
Mobilités internationales

Chaque année, l’Inra accueille près de 1 500 chercheurs et étudiants étrangers au sein de ses laboratoires. Des offres sont proposées en continu sur le site jobs.inra.fr. Le site Internet « PhD in France » regroupe par ailleurs les offres de thèses en France ouvertes aux étudiants étrangers anglophones.

L'Inra offre des contrats ouverts à l'apprentissage. © Fotolia, Auremar, Matthias_Enter
En 2016, l’Inra offre 30 contrats ouverts à l’apprentissage

Chaque année, l’Inra accueille et forme des apprenti-e-s de tous niveaux de diplômes dans ses différents centres de recherche (unités de recherche, unités expérimentales et services administratifs), dès lors que l'objet de l'apprentissage est en rapport avec les missions et activités de l'Institut.

Carrières et talents

À travers un panel de plus de 50 disciplines scientifiques et de plus de 70 métiers, l'Inra propose des missions dans des domaines variés pour répondre aux grands enjeux du XXIe siècle : assurer une alimentation saine et de qualité, une agriculture compétitive et durable ainsi qu'un environnement préservé et valorisé.

Portrait de Yuna Chiffoleau, chargée de recherche en sociologie au département Sciences pour l’action et le développement de l’Inra. © Jean-Pierre Divet
Au long des circuits courts

Yuna Chiffoleau est chargée de recherche en sociologie au département Sciences pour l’action et le développement de l’Inra, depuis 2001. Spécialisée en sociologie économique et des réseaux, elle s’intéresse plus particulièrement aux circuits courts alimentaires, et s’attache à mesurer leur impact sur les producteurs et les consommateurs.

Bruno Fady, directeur de recherche et directeur adjoint de l'unité de recherches Écologie des forêts méditerranéennes à l’Inra d’Avignon. © Bruno Fady
Le plaisir dans les gènes

Bruno Fady est directeur de recherche et directeur adjoint de l'unité de recherches Écologie des forêts méditerranéennes à l’Inra d’Avignon. Ses travaux portent sur la diversité génétique au sein des populations d’arbres forestiers, et notamment la structure dans l’espace des gènes potentiellement impliqués dans l’adaptation au changement climatique. Depuis cette année, il est coordonnateur du projet européen GenTree.

« Ma thèse en 180 secondes » : les portes de la finale internationale s’ouvrent à un doctorant Inra

Sur le divan, Nicolas Urruty, doctorant à l’Inra Paris, est à l’écoute des stress du blé : comment produire plus pour alimenter la population mondiale en utilisant moins de pesticides ? À l’issue de ses 180 secondes, ce drôle de « psychanalyste » a convaincu le jury et obtenu la troisième place de la finale nationale du concours « Ma thèse en 180 secondes », lui offrant l’accès à la finale internationale qui se tiendra le 29 septembre au Maroc.

Patrick Vincourt reçoit le prix Pustovoit pour sa carrière au service de la génétique et de la génomique du Tournesol. © Inra
Patrick Vincourt reçoit le prix Pustovoit pour sa carrière au service de la génétique et de la génomique du Tournesol

Patrick Vincourt a été un acteur important de la recherche privée et publique sur le tournesol. Il a anticipé l’évolution des techniques en biologie moléculaire et en génomique qu’il a su mettre au service de la communauté de recherche scientifique française et internationale. C’est à ce titre qu’il a reçu de ses pairs lors de la conférence de l’International Sunflower Association le Pustovoit Award, la plus haute distinction décernée aux personnes ayant contribué aux avancées de la recherche sur le Tournesol.

Nebila Lichiheb reçoit le Prix PhytoPharma pour l'excellence de ses travaux de thèse réalisée dans l'UMR Écologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes (Inra, AgroParisTech)
XLVIème Congrès du Groupe français des pesticides, 17 - 19 mai 2016, Bordeaux (33). © Inra
Nebila Lichiheb reçoit le Prix Phytopharma 2016 pour l‘excellence de sa thèse

De la volatilisation des pesticides depuis les plantes

. © Inra, Umr Nutrineuro
 Lucile Capuron, lauréate de la Fondation pour la recherche médicale

Lucile Capuron, Directrice de recherches Inra à l’unité Nutrineuro, a vu ses travaux salués par la Fondation pour la recherche médicale. Par son soutien, la fondation lui permet d’engager un nouveau projet de recherche international pour étudier la physiopathologie de la dépression.

Hélène Bierne, Micalis. © Inra, B. Nicolas
La microbiologiste Hélène Bierne lauréate 2015 de la Fondation iXCore pour la Recherche

Après avoir majoritairement soutenu depuis sa création des chercheurs dans le domaine de l’optique, la Fondation d’entreprise iXCore pour la recherche récompense en 2015 deux biologistes : Hélène Bierne de l'Inra et Arnaud Echard de l’Institut Pasteur


Barry Gardiner reçoit un Dr honoris causa de l’Université Laval

Du laboratoire à la gestion forestière, un sylviculteur qui innove

Antoine Kremer investi Docteur honoris causa de l'Université polytechnique de Madrid

L’Inra 33e dans le top 100 des employeurs préférés des ingénieurs
Carnet de mission

Afin d’entretenir la dynamique d’excellence scientifique et poursuivre sa mission de formation à la recherche par la recherche, l’Inra encourage les échanges et la mobilité internationale des chercheurs vers ou depuis la France.

R. Dean travaille à l'Université d'état de Caroline du Nord (US). Il est accueilli dans l'UMR Biologie et gestion des risques (Inra, AgroParisTech) du 01/05 au 31/12/2016 sous couvert d'un financement Inra. © R. Dean
Ralph Dean, de l’université de Caroline du Nord, en séjour à l’Inra Versailles-Grignon

Spécialiste de génomique fongique, R. Dean rejoint l’unité Biologie et gestion des risques en agriculture (Inra, AgroParisTech).


Qinwu Chen, un étudiant chinois à Versailles

Brigitte Frérot, de retour d’une mission en Iran

Boelie Elzen, en visite au Laboratoire interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés

Joaquin Moreno, en visite à l’UMR Génétique quantitative et évolution – Le Moulon

Agenda
09-15 juil 2016
Summer School 2016
Bagnères-de-Bigorre (65)
06-08 juil 2016
11ème colloque de la SFBV - Angers
27 juin - 08 juil 2016
Summer School "Plant Science" - Angers
17-22 juil 2016
Ecole d’été : de l’expression des gènes au réseau genomique
Saint Lambert (78)


Du côté des recherches
Rizières en terrasse sur la route entre Antsirabe et Miandrivazo (Madagascar). En arrière plan un village agricole typique des hauts plateaux (centre de Madagascar).. © Inra, BOSSENNEC Jean-Marie
Prospective Agrimonde-Terra : usage des terres et sécurité alimentaire mondiale en 2050

Avec Agrimonde-Terra, l’Inra et le Cirad ont prolongé leurs travaux publiés en 2011, sur la sécurité alimentaire mondiale à l’horizon 2050 (Prospective Agrimonde), en étudiant les principaux déterminants de l’évolution de l’usage des terres et leurs interactions avec la sécurité alimentaire et le climat. En 2050, les sols devront en effet permettre d’alimenter une population mondiale estimée à 9,7 milliards d’habitants, tout en participant à la lutte contre le changement climatique avec un rôle essentiel des forêts.

Pertes alimentaires. © Inra, WEBER Jean
Réduire les pertes et gaspillages d’aliments dans un monde de plus en plus urbanisé

La vie en ville génère un gaspillage alimentaire élevé. Actuellement, chaque européen gaspille environ 173 kg de nourriture chaque année. Plus des deux tiers le sont lors de la distribution, de la restauration et de la préparation à domicile… et ces bio-déchets restent peu valorisés. L’Inra a conduit une étude prospective pour identifier les divers moyens qui pourraient être mis en œuvre à chaque étape et par les différents acteurs pour réduire ces pertes et gaspillages.

Rapport d'activité 2015 Vol 1 L'Institut. © Inra
L'Inra publie son rapport d'activité 2015

Le rapport d'activité 2015 de l'Inra livre les résultats de l'Institut dans une année qui a été exceptionnellement dense. Sa lecture est proposée en 2 volumes complémentaires, le premier consacré à la vie de l'Inra et à ses ressources, et le second axé sur les faits marquants scientifiques.

Tournesol. © Inra
Le génome du tournesol décrypté

Des scientifiques de l’Inra1 viennent d’achever le séquençage du génome de référence du tournesol, dans le cadre du projet Investissements d’Avenir SUNRISE2 et en collaboration avec le Consortium international de génomique du tournesol3. Ce résultat majeur permettra d’accélérer l’efficacité des programmes de sélection variétale du tournesol, qui possède un fort potentiel d’amélioration et des atouts environnementaux démontrés pour les systèmes agricoles de demain. Il contribuera également à fournir aux agriculteurs de nouvelles variétés mieux adaptées aux modes de production, aux usages alimentaires et industriels et répondant aux enjeux économiques de la filière. Ces travaux sont rendus publics à l’occasion des journées d’échanges tournesol, les 28 et 29 juin 2016 à Toulouse.

Structure moléculaire des deux enzymes, FBPase (gauche) et SBPase (droite), de Physcomitrella. © Université de Freiburg, Université de Lorraine, Oliver Einsle, Thomas Roret
Les origines inattendues de la photosynthèse

La conversion de la lumière du soleil en énergie chimique, un processus nommé photosynthèse, est l’un des plus importants processus biologiques sur Terre. Une équipe internationale de chercheurs associant l’Université de Lorraine et l’Inra, ainsi que les universités de Freiburg (Allemagne) et de Berkeley (Etats-Unis), a mis en évidence les origines inattendues de ce processus. Utilisant la mousse Physcomitrella patens comme modèle, les chercheurs ont montré qu’au cours de l’évolution, des organismes appartenant à deux domaines du vivant ont contribué à la mise en place du système biologique permettant la fixation du CO2. Ce résultat, publié dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America (PNAS), est l’aboutissement de travaux initiés il y a plus de quarante ans.

Bande fleurie dans un champs d'orge. © Inra, Paola Salazar
Agroécologie, voyage au cœur de l’Île-de-France

Discipline émergente, l’agro-écologie conjugue sciences agronomiques et écologie afin de faire émerger des pistes pour l’agriculture de demain. Fort d’un dispositif scientifique, expérimental et de partenariats significatifs dans ce domaine, l’Inra mobilise ses capacités pour une science qui anticipe et accompagne les mutations de l’agriculture et contribue à une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable au 21ème siècle.


L’expansion fulgurante du frelon asiatique n’est pas forcément imputable à l’Homme

Sécheresse et canicule extrêmes : les prairies récupèrent mieux lorsque leur atmosphère est riche en CO2

Thérapie génique : réguler l’expression d’un gène grâce à un régime alimentaire particulier

Cibler les métaux pour lutter contre le staphylocoque doré

Une sélection exemplaire : le gazon anglais

jobs.inra.fr : Chercheur à l'Inra
Institut national de la recherche agronomique
147 rue de l'Université
75338 Paris Cedex 07
tél. +33(0)1 42 75 90 00
Directeur de la publication : Jean-François Launay
Rédactrice en chef : Julie Cheriguene

Se désabonner de la lettre électronique