Si cette lettre d’information ne s’affiche pas correctement, aller à la version en ligne

. © Inra Inra en Auvergne-Rhône-Alpes
N° 03
  Décembre 2017  
. © Inra
  Un nouveau Laurier pour le Centre Inra ARA 
Anne Lacroix, ingénieure au laboratoire d’économie appliquée de Grenoble, centre Inra Auvergne Rhône-Alpes, reçoit le Laurier de l’innovation technologique pour la recherche 2017 © MAITRE Christophe

Anne-Marie Lacroix, ingénieure à l’UMR GAEL (Grenoble), a reçu le laurier « innovation pour la recherche » lors de la cérémonie de remise des prix de l'Inra, le 20 novembre 2017 à Paris. Il récompense son parcours qui évoque à la fois activités agricoles, évaluation des politiques publiques et analyse des choix de consommation. Elle a fait de sa méthode préférée, l’économie expérimentale, le point d’appui de dispositifs novateurs pour l’observation des comportements.

Retrouvez son portrait dans la rubrique « science et société » ci-dessous.

Actualités scientifiques
Biodiversité d'une prairie. Prairie naturelle de montagne d’Auvergne. ,Dans la nature, il existe une grande diversité de plantes sauvages. Les prairies permanentes peuvent associer jusqu’à 60 à 70 espèces différentes. Observer les prairies pour comprendre les interactions « plantes - herbivores - micro organismes » du sol dans la perspective d’une meilleure complémentarité entre maintien ou restauration de la qualité du milieu et renforcement de la qualité de l’alimentation des troupeaux dans des territoires ruraux fragilisés.,La prairie apparaît comme un milieu forgé par sa richesse en éléments minéraux disponibles (naturellement ou provenant de la fertilisation) et par le mode d’intervention (pâturage et fauche) des animaux. Ce sont les deux leviers qui peuvent être utilisés pour modifier la composition botanique et les performances, en termes de quantité et de qualité, afin de mieux répondre aux exigences nouvelles.,. © Inra, TOILLON Sylvie
Biodiversité végétale et vulnérabilité des écosystèmes aux extrêmes climatiques

Biodiversité en déclin, réchauffement climatique, notre environnement est confronté à de multiples changements. Dans le cadre d’une vaste étude européenne, des chercheurs de l’Inra ont contribué à montrer qu’une plus grande richesse en espèces végétales ne permet pas toujours de réduire la vulnérabilité des écosystèmes face aux extrêmes météorologiques. Ces résultats sont publiés le 28 novembre 2017 dans la revue Journal of Ecology.

. © Inra
Amélioration du blé : privilégier la synergie blé – microorganismes

Et si la solution pour une agriculture plus durable passait par la sélection de céréales capables d’interagir efficacement avec des microorganismes bénéfiques, pour surmonter la faible disponibilité en azote et le stress hydrique ? Un travail mené en collaboration par deux unités mixtes de recherche du Centre Inra ARA : le Laboratoire d'écologie microbienne et l'UMR Génétique, Diversité et Ecophysiologie des Céréales.

Arbre en hiver. © Inra, Hervé Cochard
Comment la lumière et le vent modèlent les arbres

Comprendre la forme des arbres… Pour atteindre cet objectif, un groupe de recherche interdisciplinaire de Centrale Marseille, de l’Inra, d’AgroParisTech, du CNRS, d’Aix-Marseille Université1, a mis au point un modèle original simulant l'évolution d'une forêt pendant plus de 200 000 ans. Les arbres qui poussent dans cette forêt virtuelle sont en compétition pour l'accès à la lumière, ajustent leur croissance en réponse au vent et sont soumis à des tempêtes qui peuvent casser leurs branches. Lumière et vent sélectionnent des formes fractales dont les invariants d’échelle* sont similaires à ceux observés par les écologues et les forestiers sur les arbres. L'action conjointe du vent et de la lumière peut ainsi expliquer comment la forme des arbres a émergé, au cours de l'évolution. Ces résultats sont publiés le 18 octobre 2017 dans Nature Communications.

Rat brun du laboratoire de neurobiologie de l'olfaction. On obseve et étudie chez eux les réponses comportementales en rapport à certaines stimulations olfactives.. © Bertrand NICOLAS - Inra, NICOLAS Bertrand
Les rats des villes, mieux connaitre leurs populations pour mieux les contrôler

Pour la première fois, des chercheurs de l’Inra, de VetAgro Sup et de l’Institut Pasteur ont caractérisé les rats surmulots d’un parc public francilien, mettant en évidence la grande diversité génétique de leur population, leur résistance génétique aux raticides et la présence de nombreux parasites dont certains transmissibles à l’homme et aux animaux. Autant d’observations à même d’alimenter des réflexions autour de la maîtrise des populations de ces rongeurs. Ces résultats sont disponibles en ligne dans la revue PlosOne.

Partenariat
lait. © Inra, Midosemsem-Fotolia.com
Les babeurres et sérums de beurre : des co-produits laitiers bientôt valorisés pour leur richesse en lipides polaires bioactifs

Les lipides polaires sont très utilisés comme ingrédients émulsifiants et texturants dans l’industrie alimentaire et l’industrie cosmétique, principalement sous forme de lécithine de soja. Les lipides polaires laitiers sont de bons candidats pour leur constituer une alternative bénéfique sous de multiples aspects, offrant une possibilité de diversification des sources d’émulsifiants alimentaires naturels. L'UMR CarMeN du Centre ARA est à la pointe de la recherche dans ce secteur plein d'enjeux pour l'industrie laitière.

. © Inra
Moins de contaminants chimiques dans les aliments bio?

L’objet des recherches menées dans le projet ANR SoMeat, coordonné par l'UR QuaPA, était l’évaluation des bénéfices et risques éventuels liés à la consommation de viandes bio au regard de leurs teneurs en contaminants chimiques. Faisons le point sur les résultats de cette étude modèle sur la viande.

répartition du sel dans une tranche de saumon fumé mise en évidence en IRM. © Inra, Thierry Astruc
Comprendre l’impact du procédé industriel  sur l’évolution des produits animaux : exemple du salage du saumon fumé

Les scientifiques de l’Unité Quapa, prés de Clermont-Ferrand, ont développé une approche globalisée à différentes échelles d’études, allant du muscle à la macro-molécule, en passant par la cellule, afin de mieux comprendre les déterminants de l’évolution de la qualité des produits animaux. Cette expertise basée sur des techniques d’imagerie et initialement acquise sur des produits carnés, se décline aujourd’hui dans les produits aquacoles, comme le saumon fumé.


Science&Société
Laurier Innovation pour la recherche : Anne Lacroix
Contenu multimédia
Anne Lacroix, passionnée d’économie expérimentale

Innovante, imaginative, inventive : Anne Lacroix du laboratoire grenoblois d’Économie appliquée, centre Inra Auvergne-Rhône-Alpes, est lauréate du Laurier de l’Innovation technologique 2017. Rencontre avec une ingénieure impliquée en économie expérimentale.

. © Inra
Relations avec les scolaires

L'Inra et d'autre partenaires de la région ont signé avec le rectorat, mercredi 22 novembre, la convention de partenariat « Accro-sciences : un chercheur dans la classe », dispositif clé pour valoriser les études et les métiers scientifiques auprès des jeunes étudiants.

Repas de personnes âgées en EHPAD © Virginie Pouyet
La Sarcopénie : l’ennemie de la mobilité et de l’indépendance chez la personne âgée !

Le Centre Inra Auvergne-Rhône-Alpes est un acteur majeur de la prévention des maladies liées à l’âge. Il bénéficie en région d’un environnement en pointe sur cette thématique, avec la présence de l’Unité de Nutrition Humaine (UNH), du CRNH Auvergne, d’une industrie développée, du projet d’avenir Cap 20-25 clermontois soutenu par l’Etat, et du soutien dynamique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. un article publié dans le cadre de la journée internationale de la personne âgée.

Etoiles de l'Europe 2017
Mieux simuler l’impact d’une météo extrême sur l’agriculture

Dans un contexte de changement climatique, les systèmes de prévision des rendements agricoles face à des évènements climatiques extrêmes de nature thermique et pluviométrique doivent être particulièrement fiables et performants. Le projet européen MODEXTREME1 mené par l’Inra de 2013 à 2016 a permis d’améliorer les systèmes de modélisation et de simulation des impacts de ces phénomènes sur les grandes cultures, les arbres fruitiers et les prairies. L’équipe du projet MODEXTREME a reçu le trophée des Étoiles de l’Europe parmi les 12 projets lauréats, lors de la cérémonie organisée par le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation le 4 décembre 2017.



Agenda
16 jan 2018
Cournon d'Auvergne
Bar des sciences "progrès et innovation"

Une discussion avec des spécialistes, et des questions pour débattre... Organisé par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, des chercheurs de l'Inra, du CHU, du Centre Jean-Perrin, de l'université Clermont Auvergne, de la société française de chimie.


Les 3 plans de coupes du bois : Imagerie 3D par microtomographie à rayons X (synchrotron ESRF) de l'anatomie du bois de chêne (résolution 0.7 µm). © Inra, BADEL Eric
30-01 jan 2018
Clermont-Ferrand
Mechanobiology and Physics of Life

Ce colloque portera sur tous les aspects de la MécanoBiologie et de la Physique du vivant et rassemblera la communauté scientifique régionale travaillant dans ce domaine.


Champ d'essai pour l'étude des variétés de céréales, du geves de Clermont-Theix.. © Inra, VIDAL Louis
19-22 mars 2018
Clermont-Ferrand
Breeding cereals for sustainable agriculture - Eucarpia cereal section / IWIW2 meetings

Ce colloque international sur les céréales est l'opportunité de faire le point sur les avancées en matière de génétique et d'amélioration du blé.


. © Inra
25-27 avr 2018
Clermont-Ferrand
8th Proteasome & Autophagy Congress

Ce colloque portera sur le Protéasome, le processus d'autophagie et sur le système protéolytique et leur implication dans différentes maladies.



Directeur de la publication : Jean-Baptiste Coulon  Réalisation : Service communication

Se désabonner de la lettre électronique