• Si l’abeille était contée…

    Didier Crauser travaille pour le compte des abeilles ! Il a mis au point un système innovant de télésurveillance permettant d’étudier l’activité d’une ruche en direct et en continu, dans l’objectif d’identifier les causes du déclin des abeilles. Mode d’emploi.

  • Microbiologie pour l’alimentation et la santé : inauguration de nouvelles installations à l’Inra de Jouy-en-Josas

    De nouvelles infrastructures de recherche au service de l’alimentation et de la santé publique sont inaugurées le 15 octobre 2014 dans le centre Inra de Jouy-en-Josas.

  • Jean Tirole, le prix Nobel d’Economie 2014, rencontre le PDG de l’Inra

    Jean Tirole, le prix Nobel d’Economie 2014 et président de la Fondation Jean-Jacques Laffont – Toulouse School of Economics (TSE), et Bruno Sire, président de l'Université Toulouse 1 Capitole, ont rencontré le 15 octobre François Houllier, PDG de l’Inra, dans le cadre d’une séance de travail consacrée à cette fondation, structure institutionnelle innovante et dont l’Inra est un des membres fondateurs.

  • Biodiversité ne rime pas toujours avec résistance des forêts à la sécheresse

    Face au changement climatique, certaines régions du monde seront soumises à des épisodes de sécheresse qui affecteront notamment la santé des forêts. Des chercheurs de l’Inra, en collaboration avec le WSL1 en Suisse et des scientifiques européens, ont étudié l’influence de la diversité des espèces d’arbres sur la résistance des forêts à la sécheresse. Contrairement à ce qui était supposé par la communauté scientifique, la diversité n’est pas nécessairement un facteur d’amélioration de la résistance des forêts à la sécheresse. Ces résultats sont publiés dans les PNAS le 29 septembre 2014.

  • Au berceau des nouveau-nés

    Entrée il y a quatre ans à l’Inra dans le cadre de la politique de recrutement menée à l’égard des personnes en situation de handicap, Hélène Billard a rejoint l’Institut en qualité d’ingénieure d’étude. Aménagements de son espace de travail, phase d’adaptation de ses collègues à son handicap, ont été des étapes requises, mais qui n’affectent aujourd’hui en rien son travail de recherche clinique sur l’alimentation des nouveau-nés.

  • Et si urbanisation et biodiversité pouvaient faire bon ménage ?

    On compte en France plus de 900 espèces d’abeilles sauvages et beaucoup sont en déclin, comme les bourdons. Les chercheurs de l’Inra, en collaboration avec l’association naturaliste Arthropologia, ont conduit la première étude exhaustive en Europe pour évaluer l’impact de l’urbanisation sur la communauté d’abeilles sauvages. Sur les 24 sites plus ou moins urbanisés étudiés autour de Lyon, 291 espèces d’abeilles ont été recensées. Même si leur effectif baissait avec le degré d’urbanisation, le nombre d’espèces présentes était à son maximum dans les milieux périurbains et 60 espèces, richesse considérable, ont été trouvées dans le site le plus urbanisé. Ce travail est publié dans la revue en libre accès PLOS ONE du 13 août 2014.

  • Tous les champignons portent-ils un chapeau ?

    Quels mystères, quelles ressources encore inexploitées cachent les champignons­ ? Les champignons sont utilisés en alimentation et en médecine, ce qui est connu, mais ils ont également des fonctions extrêmement importantes en agriculture, foresterie et dans l'environnement en général. Francis Martin, chercheur à l'Inra Nancy, a rassemblé dans cet ouvrage original l'essentiel des savoirs du sujet, sous la forme de 90 "questions-réponses" qui intéresseront tous les publics.

  • Cerveau et nutrition : comment les odeurs peuvent nous influencer

    Lorsque des stimuli frappent vos sens, même en deçà du seuil de la conscience, ceux-ci peuvent modifier votre comportement à votre insu. Ainsi, des chercheurs Inra montrent  que les choix alimentaires peuvent être influencés par des odeurs auxquelles nous ne prêtons pas attention.

  • Ambroisie, polluant biologique en pleine expansion

    À partir du mois d’août, les allergiques doivent se préparer au déferlement des pollens d’ambroisie. Dans certaines régions, cette mauvaise herbe des cultures est en passe de devenir la première plante du paysage ! Les chercheurs de l’Inra s’intéressent aux facteurs qui facilitent ou peuvent empêcher sa prolifération, étape clé pour une gestion durable du problème.

  • Pourquoi le retour du loup est-il difficile pour l’élevage ?

    En 2014, environ 300 loups sont répertoriés en France, c’est peu. Mais les crispations entre bergers et éleveurs d’un côté, protecteurs des loups de l’autre, durent depuis environ vingt ans. Aujourd’hui, les termes de ce nouveau défi sont mieux connus, même s’ils ne sont pas toujours partagés.

  • Des poulains venus du froid

    Une première en Europe : la naissance de quatre poulains cryoconservés et génotypés en mai 2014 montre qu’il est aujourd’hui possible de produire des embryons équins in vivo, d’en prélever quelques cellules, de les cryoconserver, puis de les réimplanter sur une autre jument. Une grande avancée technologique pour la génétique équine.

02 oct 2013
XYNTHIA  - photo 2

Après la tempête Xynthia, une activité agricole à reconstruire

Le 27 février 2010, la tempête Xynthia touchait très durement le littoral atlantique. Sur le terrain, l’Inra s’est associé aux Chambres départementales d’Agriculture qui soutiennent les agriculteurs et les conseillent sur la conduite à tenir.

10 oct 2014
Bioluminescence détectée chez une souris infectée par le virus respiratoire syncytial. © Inra, JF Eléouët

Une nouvelle méthode pour étudier in vivo le virus responsable de la bronchiolite

Des chercheurs ont mis au point une nouvelle méthode pour étudier le virus principalement responsable des bronchiolites du jeune enfant et du veau.

30 sep 2014
La plateforme avicole AlterAvi du Magneraud explore depuis 2009 les performances zootechniques, environnementales et sanitaires de systèmes d’élevage biologiques. © MAITRE Christophe

Cycle de séminaires de recherche et de recherche-développement sur l’agriculture biologique

Comme il s'y était engagé, l'Inra organisera, à compter de la rentrée de septembre 2014, un cycle de trois séminaires de recherche et de recherche-développement sur l'agriculture biologique (AB).

Les métaprogrammes