• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
La symbiose mycorhizienne protège les racines contre les maladies fongiques; racines de plants d'épicéas en pépinière: à gauche les racines présentent des nécroses dues à Fusarium sp.. A droite, après inoculation par Laccaria laccata, les racines sont saines et mycorhizées.. © Inra, PERRIN Robert

Les facteurs clés des symbioses fixatrices d’azote et endomycorhiziennes

Jean Denarié, lauréat des Lauriers de l’Inra 2007, a consacré l’essentiel de sa carrière à la caractérisation des symbioses entre les plantes et les bactéries fixatrices d’azote. Il s’intéresse actuellement aux symbioses entre les plantes et les champignons endomycorhiziens, qui jouent un rôle dans la nutrition phosphatée et hydrique des plantes.

Par Mollier Pascale (01 42 75 94 23)
Mis à jour le 23/01/2013
Publié le 15/01/2013

Directeur de recherche émérite au "Laboratoire des interactions plantes-microorganismes » à l’Inra de Toulouse, Jean Dénarié mène des travaux à forts enjeux agronomiques sur les symbioses racinaires et leur lien avec l’alimentation des plantes en eau et en minéraux.

Il est à l’origine de la caractérisation des facteurs Nod, signaux moléculaires sécrétés par les bactéries du genre Rhizobium et qui permettent l’installation de la symbiose entre ces bactéries et les plantes légumineuses au niveau des racines. Les bactéries fournissent à la plante de l’azote sous forme assimilable, tandis que la plante apporte aux bactéries les nutriments dont elles ont besoin.

Les travaux s’étendent aujourd’hui à la caractérisation des facteurs Myc, qui jouent un rôle analogue aux facteurs Nod dans un autre type de symbiose, qui concerne cette fois toutes les plantes, à savoir les symbioses endomycorhiziennes. Associant des plantes et des champignons, celles-ci jouent un rôle majeur dans la nutrition phosphatée et hydrique des plantes.

 

Film des Lauriers de l’Inra 2 007, réalisation Gérard Paillard.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Santé des plantes et environnement
Centre(s) associé(s) :
Occitanie-Toulouse