• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
Plantes régénérées in vitro(tomate).. © © INRA, Christophe Maître

Modifications ciblées des gènes : l’ère post-OGM ?

Par Pascale Mollier
Mis à jour le 02/02/2017
Publié le 15/06/2015

Ce dossier présente des éléments d'informations et de réflexions sur les nouvelles méthodes de modifications ciblées des gènes, ou "gene editing".

Depuis quelques années, de nouvelles méthodes d’ingénierie génétique ont été développées. Elles permettent de réaliser l’insertion ciblée d’un transgène ou de modifier spécifiquement la séquence d’un gène sans modifier son environnement génomique, ce que l’on appelle le « gene editing ».

Ces bouleversements méthodologiques sont porteurs d’enjeux stratégiques considérables pour la recherche en biologie et pour ses applications. Ils ont aussi des implications économiques et réglementaires. En effet, la question se pose de savoir si les organismes obtenus par ces nouvelles techniques d’ingénierie génétique rentrent ou non dans le cadre de la définition des OGM et doivent ou non être régulés comme tels. Des disparités réglementaires pourraient apparaître entre les USA et l’Europe.

Ce dossier présente des résultats de l’Inra et des éléments de réflexion sur ce domaine en plein essor.