• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer
Séquences de protéines sur un écran d'ordinateur.. © Bertrand NICOLAS - Inra, NICOLAS Bertrand

Big data : des naturalistes aux biologistes moléculaires

Bruno Strasser, historien des sciences, a donné une conférence le 26 juin 2017 à l’Inra de Paris à propos des « big data » en science. Interview en trois questions sur la question de la mise en commun des données.

Par Pascale Mollier
Publié le 07/08/2017

Bruno Strasser est historien des sciences, professeur à l’université de Genève et de Yale.

Il explore entre autres l’émergence de la biologie moléculaire, qui, avec les performances accrues des séquenceurs, génère des quantités massives de séquences d’ADN et de protéines. Ces « big data » provenant des sciences expérimentales, biologie moléculaire mais aussi physique, rappellent l’approche des naturalistes qui constituaient aussi des collections de données pour décrire la diversité des espèces. Bruno Strasser montre comment l'approche des naturalistes et celle des expérimentateurs, qui ont été souvent opposées au départ, finissent par se rejoindre sur au moins deux aspects : le partage des données et la réapparition des « amateurs », un temps écartés des laboratoires, mais maintenant de plus en plus sollicités pour aider à exploiter ces immenses masses de données.

La conférence

Visionner l'intégralité de la conférence de Bruno Strasser.

Ouvrages analysés au forum de Sciences en questions du 20 novembre 2015 à Toulouse.. © Inra

Sciences en Questions

Depuis 1994, le groupe Sciences en questions, créé au sein de l'Inra, vise à alimenter la réflexion sur des questions d'ordre philosophique, épistémologique, sociologique ou éthique, relatives aux sciences et à l'activité scientifique.

Il organise des conférences-débats et publie des ouvrages qui sont mis gratuitement à la disposition de l'ensemble du personnel de l'Inra.

Voir le site de Sciences en Questions.