• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

La microgénomique : analyser le génome d’une seule cellule

Premier symposium international (15-16 mai 2014, Paris) organisé par l’Inra sur la microgénomique, qui vise à analyser le génome d’une cellule individualisée.

Premier symposium international (15-16 mai 2014, Paris) organisé par l’Inra (UMR GABI, Jouy) sur la microgénomique.. © Inra, Bertrand Nicolas
Par Pascale Mollier
Mis à jour le 17/06/2014
Publié le 16/06/2014

La microgénomique, un défi majeur

On connaissait la métagénomique, voici la microgénomique ! La première consiste à analyser les génomes de mélanges d’organismes (microorganismes du sol, microbiote intestinal). La seconde au contraire vise à analyser le génome à l’échelle d’une cellule isolée. Elle constitue un défi majeur dans les domaines de la biologie prédictive des systèmes, notamment animaux et végétaux, et ouvre de nouvelles pistes thérapeutiques en santé humaine (médecine personnalisée).

Un cap méthodologique à franchir

L’Inra a organisé le premier Symposium International de Microgénomique les 15 et 16 mai 2014 à Paris. Au cours de ces deux jours, les plus grands spécialistes européens et américains, la plupart pionniers dans le domaine de la microgénomique, ont présenté les enjeux, ainsi que les méthodologies et techniques les plus récentes permettant d’isoler une (ou quelques) cellule(s) d’intérêt et d’en extraire les biomolécules (ADN, ARN et protéines) pour analyse, en prenant en compte les difficultés liées aux faibles quantités de matériel.

Ces aspects méthodologiques ont été largement illustrés par des applications dans différents domaines de la recherche médicale (cancérologie, diabète, Alzheimer, …) mais aussi agronomique (fertilité, valeur santé du lait). Les présentations orales ont fourni un aperçu des travaux les plus avancés s’appuyant sur les outils de la microgénomique dans le domaine de l’immunologie, des relations microbiote intestinal - stress, etc.

Ce symposium a mis en valeur l’importance des plateformes pour l’évolution et la dissémination de  technologies qui évoluent à un rythme soutenu et exigent expertise, savoir-faire et haute technicité.

Devant le succès enregistré et l’enthousiasme affiché par les conférenciers invités, les participants et sponsors, l’événement pourrait devenir bisannuel avec une seconde édition en 2016.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Génétique animale
Centre(s) associé(s) :
Jouy-en-Josas

Premier symposium de microgénomique

Cet événement, premier du genre en France et en Europe, a été organisé par l’Inra, à l’initiative de Claudia Bevilacqua et Patrice Martin (UMR1313 GABI : Génétique animale et Biologie intégrative, Plateforme @BRIDGe, Jouy-en-Josas)  en partenariat avec l’Institut Curie (Charles Decraene, Inserm), avec l’appui de la Plateforme d’analyse intégrative des biomarqueurs (Catherine Taragnat, INRA-Nouzilly), de l’Institut Micalis (Bénédicte Langelier, INRA-Jouy) et d’un comité scientifique international, avec le soutien des départements GA (1) et PHASE (2). Seize sponsors ont contribué : Life Technologies (Gold sponsor), Excilone, Agilent Technologies, ALS, Beckman Coulter, BioRad, Biogazelle, Fluidigm, Integromics, Leica, nanostring, Nugen, Quanta, Scienion, silicon biosystems and tataabiocenter.

L’événement a réuni plus de 200 délégués d’une dizaine de nationalités dans un lieu historique : le Campus des Cordeliers à Paris.

Site du colloque

(1) Génétique animale

(2) Physiologie animale et systèmes d’élevage