• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Lancement du projet européen DROPS (2010 – 2015) : Des plantes tolérantes à la sécheresse

Le projet européen DROPS (DROught-tolerant yielding PlantS), coordonné par l’INRA, a été officiellement lancé le 27 août lors d’un séminaire réunissant les participants à Montpellier. Ce projet a pour objectif de répondre aux problèmes soulevés par la raréfaction des ressources en eau, grâce au développement de variétés de plantes plus résistantes à la sécheresse et/ou qui valorisent mieux l'eau d'irrigation ou des pluies

projet européen DROPS (DROught-tolerant yielding PlantS). © Inra
Par Service Presse INRA (01 42 75 94 12)
Mis à jour le 20/06/2013
Publié le 07/09/2010

Ce projet européen rassemble quinze partenaires1 publics et privés de huit pays européens, d’Australie, de Turquie et des Etats-Unis autour du développement de nouvelles méthodes et de stratégies destinées à préserver les rendements des cultures en période de sécheresse et à améliorer l’efficacité de l’utilisation des ressources en eau par la plante.

Ce projet, qui combine la physiologie, la génétique et la modélisation avec des essais au champ et en plates formes de phénotypage de conception nouvelle, s’intéresse au maïs, au blé tendre, au blé dur et au sorgho. Il s’attachera à étudier les caractères suivants : la limitation de l'avortement des grains, le maintien de la croissance des feuilles, l’architecture du système racinaire et l’efficience d'utilisation de l'eau (rapport biomasse / transpiration).

DROPS a comme objectifs plus précis :

  • de développer de nouvelles méthodes pour identifier des lignées tolérant la sécheresse
  • d'identifier, dans de larges collections de lignées provenant du monde entier, "les versions des gènes" (les allèles) qui font varier les caractères étudiés, afin de tirer parti au mieux de ces ressources génétiques pour la sélection
  • de tester les avantages comparatifs des différentes lignées au champ dans divers scénarios de déficit en eau. Ceci sera mené par une combinaison de simulations informatiques (permettant de tester un grand nombre de scénarios de stress hydrique) et d'essais au champ.

Les résultats attendus en matière d’amélioration des plantes seront diffusés aux sélectionneurs grâce à la participation de 4 entreprises semencières et à un partenariat avec une association professionnelle de sélectionneurs. Ils feront aussi l’objet de publications scientifiques ainsi que de formation (en ligne ou en direct) destinées aux étudiants.

DROPS bénéficie d’un financement de 8,7 millions d’euros sur cinq ans, dans le cadre du 7ème PCRD (Programme cadre de recherche et développement) dont 6 millions apportés par l’Union européenne.

1 INRA, Australian Centre for Plant Functional Genomics Pty Ltd, Biogemma, INRA Transfert S.A., KWS Saat AG, Lancaster University, Agricultural Research Institute of the Hungarian Academy of Sciences, Max Planck Gesellschaft zur Foerderung der Wissenschaften E.V., Pioneer Hi-Bred International, Inc. A DuPont Company, Sabanci University, Syngenta Crop Protection AG, Alma Mater Studiorum Universita di Bologna, Université Catholique de Louvain, University of Queensland, Wageningen Universiteit.
Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Contact(s) presse :
Service Presse INRA (01 42 75 94 12)