• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Projet PROLEVAL : des oléo-protéagineux pour l’alimentation animale

Le projet  PROLEVAL, retenu dans le cadre du programme d’investissements d’avenir,  a pour objectif de structurer une filière des oléo-protéagineux français pour l’alimentation des animaux d’élevage. La mise en place de cette filière permettra d’obtenir des produits animaux de haute qualité nutritionnelle bénéfiques pour la santé humaine.

Le porc est le consommateur principal de pois protéagineux.. © Inra, CHEVALIER Jacky
Mis à jour le 06/10/2015
Publié le 21/07/2015

De par leurs richesses en protéines et en lipides, les oléo-protéagineux peuvent théoriquement remplacer les tourteaux de soja ainsi que les céréales dans les mélanges manufacturés pour l’alimentation animale. Mais l’utilisation de ces plantes est pénalisée aujourd’hui par des freins agronomiques techniques et l’existence de facteurs antinutritionnels dans les graines qui leur confèrent une digestibilité limitée.

Le projet PROLEVAL, pour « PROtéagineux, oLEagineux, VALorisation animale » a pour objectif de mettre en place une filière française de production et de transformation d’oléo-protéagineux (féverole, lupin, pois et lin) pour l’alimentation des monogastriques et des ruminants. Ce projet, d’un coût total de 17 millions d’euros, est porté pour une durée de cinq ans par un consortium national regroupant la PME VALOREX, les coopératives Dijon Céréales et Terrena ainsi que l’INRA.  Il bénéficie d’une aide de 8.26 millions d’euros de la part de BpiFrance. Il a été labellisé par les Pôles de Compétitivité Valorial, Vitagora et IAR (Industries et Agro-Ressources).

Un projet pour innover « de la fourche à la fourchette »

Pour lever ces différents verrous à l’utilisation des oléo-protéagineux, le projet PROLEVAL devra innover tout le long de la chaîne de production :

  • En sélection variétale. Le projet s’attachera à sélectionner de nouvelles variétés afin d’obtenir un rendement de protéines maximal (protéines/ hectare). Jusqu’ici, la sélection des variétés était guidée par une diminution des facteurs anti-nutritionnels pour un usage en graines crues. La sélection s’orientera spécifiquement vers le rendement en protéines ;
  • Sur les itinéraires culturaux. Le développement de nouveaux itinéraires culturaux dédiés ainsi que de nouveaux outils d’aide à la décision (SPIR, …) accompagnera cette sélection variétale afin d’assurer aux agriculteurs un retour sur investissement ;
  • En alimentation animale. Les chercheurs s’attacheront à développer des technologies innovantes de traitement des graines permettant de détruire les facteurs antinutritionnels et améliorer la valorisation de ces graines par les animaux. Ils travailleront  aussi au développement de formulations adaptées aux besoins des animaux en croissance ;
  • En analyse qualité des produits animaux (lait, œufs, viandes). Des outils d’analyses rapides des produits animaux seront aussi développés (SPIR) afin de mieux évaluer leur impact nutritionnel et environnemental.

Un projet pour répondre aux défis environnementaux et alimentaires

La construction de cette filière basée sur la culture de variétés indigènes adaptées aux territoires permettra de :

  • créer de nouvelles sources de protéines végétales pour l’alimentation animale et répondre au déficit européen en matières premières riches en protéines (réduction des importations de soja) ;
  • améliorer la nutrition animale (qualité nutritionnelle, traçabilité des matières premières) et la qualité des produits animaux en apportant des lipides de qualité (oméga-3) ;
  • améliorer l’alimentation humaine via l’alimentation animale ;
  • répondre à plusieurs défis environnementaux (diversification des cultures, réduction de l’utilisation d’engrais azotés,…)
Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Physiologie animale et systèmes d’élevage, Santé animale
Centre(s) associé(s) :
Nouvelle-Aquitaine-Poitiers