• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Développer des stratégies combinant la sélection végétale et l'innovation agronomique pour l'agriculture biologique et l'agriculture à faibles intrants. : Lancement de SOLIBAM, un projet européen de recherche coordonné par l'INRA

Le projet européen SOLIBAM, coordonné par l’Inra, a été lancé le 12 mars 2010 à Nice. Ce projet, qui fédère 22 partenaires publics et privés issus de dix pays européens, deux pays africains et un centre de recherche international, a pour objectifs de développer la qualité, la diversité et les performances des cultures en agriculture biologique ou à faibles intrants, c'est-à-dire peu consommatrices en engrais et pesticides. Il s’agit de développer des approches intégrées de la sélection et des pratiques agronomiques pour améliorer la "durabilité", la qualité, les performances ainsi que la stabilité des performances de ces cultures en agriculture biologique et à faibles intrants. La diversité des systèmes agricoles sera prise en compte, notamment le cas des petites fermes africaines.

Lancement de SOLIBAM, un projet européen de recherche coordonné par l'INRA. © ©inra
Mis à jour le 09/07/2013
Publié le 05/05/2010

Aujourd’hui, les pratiques agricoles conventionnelles sont basées sur une forte consommation d’énergie fossile et l’emploi à grande échelle de fertilisants et de pesticides. Le développement de cette agriculture a été favorisé par l’amélioration des plantes cultivées et la création de variétés adaptées aux systèmes à hauts niveaux d’intrants, dans le but d’atteindre des rendements élevés. La demande croissante des consommateurs pour une alimentation saine et diversifiée, produite dans des conditions respectueuses de l’environnement, favorise le développement de filières de production à faibles intrants et de l’agriculture biologique. La majorité des variétés actuellement proposées sur les marchés européens sont cependant peu adaptées à ces conditions de culture.

Le projet SOLIBAM1 s’inscrit dans un objectif d’accroissement de la diversité des agro-écosystèmes, fondé sur l’allongement des rotations, la pratique des cultures associées et l’utilisation de variétés innovantes et diversifiées. La diversité génétique au sein des variétés cultivées permet de stimuler les capacités d’adaptation et de résistance aux stress. SOLIBAM vise à comprendre et valoriser cette diversité par l’exploration des ressources génétiques, la création de populations nouvelles, la combinaison de nouvelles stratégies de sélection et d’innovations agronomiques.

Dans cette optique, le projet SOLIBAM consistera en particulier à :

  • identifier les caractères spécifiques de l’adaptation des variétés à l’agriculture biologique et à faibles intrants dans une grande diversité de situations en Europe
  • développer des variétés rustiques répondant à la diversité des situations en agriculture biologique et à faibles intrants
  • créer, développer et évaluer des systèmes de culture basés sur la diversification des pratiques culturales et l’utilisation de populations ou variétés diversifiées sur le plan génétique
  • comparer l’efficacité de différentes méthodes de sélection pour déterminer les meilleures stratégies de création de variétés pour l’agriculture biologique et à faibles intrants
  • développer des méthodes de recherche participative avec les agriculteurs dans le contexte de l’agriculture biologique et à faibles intrants en relation avec les besoins des marchés locaux
  • mesurer les impacts de ces stratégies sur l’environnement, la qualité des aliments et la rentabilité des innovations.

La dissémination des connaissances acquises par les partenaires de SOLIBAM vers tous les acteurs concernés (agriculteurs, semenciers, politiques, législateurs, secteur agro-alimentaire et consommateurs) sera l’un des points clés du projet.

Le projet SOLIBAM a été sélectionné par la Commission européenne dans la thématique "Alimentation, Agriculture et Pêche, et Biotechnologies" du 7ème Programme Cadre pour la Recherche et le Développement. Son coût total est de 7,7 millions d’euros dont 5,9 millions financés par la Commission européenne.

1 Strategies for Organic and Low-input Integrated Breeding and Management
Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Sciences pour l’action et le développement, Biologie et amélioration des plantes
Centre(s) associé(s) :
Bretagne-Normandie, Versailles-Grignon