• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Amélioration du test de diagnostic des formes classiques d’Encéphalopathies Spongiformes Transmissibles

Des travaux conduits par les chercheurs de l'Inra permettent d’envisager le développement et la commercialisation d’un test diagnostique/confirmation précoce, des différentes formes d’ESTs classiques à partir d’échantillons sanguins. Les opérateurs du fractionnement sanguin, de l’industrie pharmaceutique et de la décontamination sont susceptibles d'être intéressés par cette invention.

Détection du vCJD dans le sang humain dilué. © inra
Par Franck Le Guerhier - Inra Transfert
Mis à jour le 17/01/2013
Publié le 06/09/2012

Contexte

L’exposition alimentaire à des produits contaminés par l’agent de l’Encéphalopathie Spongiforme Bovine (ESB) semble être à l’origine de l’émergence du variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (vMCJ) dans les années 90. Plus récemment, des cas iatrogéniques de cette maladie ont été identifiés chez des patients ayant reçu des produits sanguins labiles ou des médicaments dérivés du sang issus de patients en incubation de la maladie.

Compte-tenu des incertitudes sur la prévalence et la durée d’incubation de la maladie chez les individus exposés, le vMCJ est considéré comme un problème majeur en matière de sécurité transfusionnelle. En l’absence de test de diagnostic préclinique rapide, sensible, spécifique et applicable à grande échelle, l’identification précoce des individus en incubation du vMCJ demeure impossible.

Description de l’innovation

En 2001, l’équipe de C. Soto a décrit une méthode appelée « Protein Misfolding Cyclic Assay – PMCA » permettant d’amplifier in vitro la PrPSc présente dans un échantillon. Cette amplification est obtenue en ensemençant un substrat riche en PrPC avec le nucleus de PrPSc et en favorisant la transformation de la PrPC par des cycles successifs de sonication/incubation. Bien que les mécanismes biochimiques régissant cette amplification demeurent largement inconnus, les facteurs d’amplification atteints avec certains agents des ESTs ont rapidement conduit à considérer cette approche comme particulièrement intéressante pour le développement d’un test de détection sanguine du vMCJ.

Sur le principe de la PMCA, Olivier Andréoletti et son équipe de l’UMR 1225 « Interactions Hôtes-Agents Pathogènes » ont développé un outil permettant un diagnostic préclinique précoce de l’ESB chez différentes espèces animales et du vMCJ dans des échantillons sanguins. Cet outil repose sur la maîtrise des paramètres clefs contrôlant l’efficacité de l’amplification (conditions de sonication, conditions d’incubation, etc.), l’identification d’un substrat (PrPC) particulièrement adapté à l’amplification de l’agent de l’ESB/vMCJ, la maîtrise de la préparation des échantillons sanguins (élimination des inhibiteurs d’amplification).

En l’état actuel de son développement, cet outil permet d’identifier des ovins infectés par l’agent de l’ESB dès 6 mois post-inoculation (survenue des symptômes 22 mois post-inoculation), des primates infectés par le vMCJ dès 10 mois post-inoculation (développement des symptômes à 44 mois post-inoculation). Chez un patient atteint de vMCJ (phase clinique), l’équivalent de seulement 0.05 µl de sang permet d’établir un diagnostic de la maladie. De la même manière, cet outil permet de mettre en évidence la présence d’un individu atteint de la maladie dans un pool constitué à partir du sang collecté auprès de 48 donneurs différents.

Le développement de la technique se poursuit actuellement afin de disposer prochainement d’un kit de détection sanguine d’EST facile d’emploi qui comprendra notamment les instructions opératoires à suivre ainsi que le matériel et les réactifs nécessaires afin de garantir une bonne reproductibilité du test.

Applications industrielles et transfert technologique

Ces résultats permettent d’envisager le développement et la commercialisation d’un test diagnostique / de confirmation précoce, à partir d’échantillons sanguins, des différentes formes d’ESTs classiques, telles que l'ESB chez le bovin, ainsi que du variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob de l’Homme (y compris pour les médicaments dérivés du sang).

INRA Transfert, filiale de l’INRA, est en charge de la valorisation de cette invention par la concession de licences d’exploitation auprès des opérateurs du fractionnement sanguin, de l’industrie pharmaceutique (production de kits de diagnostic sérologique; production de vaccins ou de médicaments dérivés de produits biologiques animaux ou humains), ainsi que des professionnels de la décontamination (outils médicaux, surfaces, etc.).

Propriété intellectuelle

Ces résultats sont protégés par la demande de brevet européen EP 11 008416.7 déposée au nom de l'INRA le 19 octobre 2011, et intitulée "A method for diagnosing TSE".

Figure
 © Import
© Import

Détection du vCJD dans le sang humain diluée jusqu’au 1/1000

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Olivier ANDREOLETTI UMR 1225 INRA-ENVT, Interactions Hôtes Agents Pathogènes
Chargé de valorisation :
Stéphanie MERCIER - INRA Transfert (01 42 75 92 87)
Département(s) associé(s) :
Santé animale
Centre(s) associé(s) :
Occitanie-Toulouse

Publications :

  • Olivier Andréoletti, Claire Litaise, Hugh Simmons, Fabien Corbière, Séverine Lugan, Pierrette Costes, François Schelcher, Didier Vilette, Jacques Grassi, Caroline Lacroux. Highly Efficient Prion. Transmission by Blood Transfusion. PLoS Pathogens, June 2012, vol.8 (6), e1002782.
  • Lacroux C, Vilette D, Fernández-Borges N, Litaise C, Lugan S, Morel N, Corbière F, Simon S, Simmons H, Costes P, Weisbecker JL, Lantier I, Lantier F,Schelcher F, Grassi J, Castilla J, Andréoletti O. Prionemia and leukocyte-platelet-associated infectivity in sheep transmissible spongiform encephalopathy models. J. Virol. 2012 Feb; 86 (4): 2056-66.