Comment nourrir 9 milliards d'humains en 2050 ?
Les changements climatiques, en cause dans le déséquilibre des écosystèmes et du développement du vivant, participent à la modification de la carte agricole mondiale. © inra, Bernard Seguin

Coup de chaud sur l’agriculture : Un livre de Bernard SEGUIN, Editions Delachaux et Niestlé, Collection Changer d'ère, 2010.

L’auteur se situe résolument dans le cercle des convaincus de la réalité du renforcement de l’effet de serre naturel par l’action de l’homme.

Mis à jour le 07/03/2013
Publié le 19/04/2010

Le changement climatique participe à la modification de la carte agricole mondiale. A la fin du siècle, la productivité agricole pourrait varier de – 50 % pour les pays de l’hémisphère Sud à + 15 % pour ceux de l’hémisphère Nord. Les régions tempérées seront ainsi favorisées par le réchauffement climatique et les autres en subiront des conséquences négatives.

Verra-t-on des champs de maïs en Laponie ou des vendanges au nord du Danemark ? Les terroirs seront-ils menacés ? Certains bouleversements interviennent déjà : avancement de la date des vendanges, avancement de la floraison, …

Qu’en sera-t-il de l’accès à la nourriture de neuf milliards d’hommes? De très grandes disparités régionales sont mises en évidence dans l’ouvrage. Les adaptations indispensables pour limiter les effets négatifs du changement climatique ou tirer parti des effets positifs de ce réchauffement devront en tenir compte.

L’agriculture elle-même contribue aux émissions de gaz à effet de serre, ce qui est évoqué à la fin de l’ouvrage. Les efforts pour les réduire et renforcer son rôle positif sur le bilan des émissions de carbone devront se conjuguer aux mesures d’adaptation.

Pour l’auteur, si le réchauffement se limite à +2° C ou + 3° C, le minimum prévu par les experts internationaux, l’agriculture sera capable de s’adapter. Les inquiétudes s’aggravent avec les scénarios les plus pessimistes, dans le cas où le réchauffement atteindrait + 4 à 5° C.

L’auteur, Bernard SEGUIN

L’auteur est signataire de l’appel lancé par 400 scientifiques français aux instances de la Recherche française en leur demandant de prendre position dans la polémique sur la science climatique.
Il est responsable à l’Inra de la Mission sur le changement climatique et l’effet de serre. Il a contribué aux rapports du GIEC (Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat). Dans cet ouvrage, Bernard Seguin explore les projections actuelles et leurs incidences sur l’agriculture, donnant une information nuancée et accessible pour que chacun puisse comprendre cet enjeu majeur du changement climatique.
 © Import
© Import

Coup de chaud sur l'agriculture - Bernard Seguin - Editions Delachaux et Niestlé, collection Changer d'ère, 2010, 224 p., 19 euros.

Editions Eyrolles

contacts :

URFM-Ecologie des Forêts Méditerranéennes

INRA Domaine Saint-Paul - Site Agroparc

84914 AVIGNON

Bernard Seguin : 04.32.72.23.07 - 04.90.25.36.53

bernard.seguin@avignon.inra.fr

Contact presse :

Hélène Deval, 01.42.75.91.67

presse@inra.fr