• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

PrediTox, la start-up qui évalue la cancérogénicité de vos molécules

Pouvoir évaluer, très en amont, le potentiel cancérogène d’une molécule, est un enjeu fort pour tout industriel de la pharmacie, cosmétique, chimie, ou même de l’agroalimentaire, qui envisage la création de nouveaux produits. La start-up PrediTox en a fait sa spécialité, grâce au développement d’une technologie issue du laboratoire TOXALIM.

PrediTox. © PrediTox, PrediTox
Mis à jour le 29/10/2018
Publié le 29/10/2018

D’une activité de labo… à la création d’entreprise

A l’origine, le Dr. Marc Audebert, chercheur en toxicologie à l’Inra, s’intéresse à "γH2AX", un biomarqueur de la cancérogénèse relativement nouveau pour l’époque. Nous sommes en 2006, et très vite le scientifique perçoit l’intérêt d’associer ce biomarqueur à l’utilisation de différentes lignées cellulaires humaines, pour dépister de façon précoce le potentiel de molécules à endommager l’ADN. Les fondations de la société PrediTox sont posées. D’importants développements méthodologiques et des tests de validation plus poussés sont encore nécessaires afin d’établir la preuve de concept. C’est là qu’intervient Laure Khoury, qui pendant quatre années, au sein du laboratoire, va optimiser la technique et l’éprouver sur plus de 700 composés différents, avant de se lancer dans la création de PrediTox.

De nombreux atouts

Contrairement aux tests classiques, réalisés soit sur des bactéries, soit sur des cellules de mammifères, la technologie proposée par PrediTox utilise exclusivement des lignées cellulaires humaines issues de différents organes cibles des contaminants, évitant ainsi toute extrapolation à l’Homme plus ou moins hasardeuse.
Ces lignées cellulaires sont très diverses, ce qui permet d’adapter le test aux applications ciblées. On recherchera ainsi à tester une application cosmétique préférentiellement sur des lignées cellulaires de « peau », au contraire d’un médicament oral ou d’un contaminant alimentaire dont l’effet pourra être plus judicieusement évalué sur des cellules de foie ou de colon…
Le test est rapide – compter une semaine pour les résultats complets - et apporte sur le composé une information non seulement, sur la génotoxicité (oui/non) mais aussi sur la dose à partir de laquelle il est génotoxique ainsi que sur les mécanismes d’action à l’origine de la toxicité (action directe ou indirecte sur l’ADN,…).

Vers une validation réglementaire

Un dossier d’évaluation a été déposé il y a plus d’un an auprès de l’European Union Reference Laboratory for alternatives to animal testing (EURL-ECVAM), pour une homologation règlementaire de la méthode. La validation du test a été réalisée avec la liste des 62 composés, génotoxiques ou non, préconisés par l’EURL-ECVAM. La méthode mise au point a permis de détecter 95 % des composés cancérigènes testés (contre seulement 71 % pour un test classique) sans pour autant révéler de composés faux positif. Des discussions sont par ailleurs en cours à l'OCDE pour l'utilisation de cette méthode au niveau mondial.

Des clients internationaux

Créée fin 2017, la société PrediTox SAS propose des prestations de services et de R&D dans le domaine de la génotoxicologie, basées sur le test γH2AX pour lequel elle dispose d’une licence de savoir-faire INRA. Elle développe son activité, en France et à l’international, dans de nombreux domaines tels que la cosmétique, la pharmacie, l’agroalimentaire ou l’environnement et travaille, à façon, sur des échantillons très variés, liquides ou solides :

  • Prélèvements environnementaux (eaux de rivières, sédiments...)
  • Echantillons pharmaceutiques, cosmétiques, alimentaires ou issus de l'agrochimie (composés purifiés, mélanges complexes, produits chimiques, médicaments, huiles...)
  • Matières premières

L’intervention de PrediTox très en amont de développements de produits permet d’évaluer très précocement l’innocuité d’une nouvelle molécule, le tout sans avoir recours à l’expérimentation animale.

Contact PrediTox :
Laure Khoury  - tél : 06 64 46 59 14
PrediTox
180 chemin de Tournefeuille,
31027 Toulouse, France
http://www.preditox.fr/

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Marc Audebert Unité Mixte de Recherche Toxicologie Alimentaire – UMR TOXALIM - INPT, INRA, Univ. Toulouse 3? 180 chemin de Tournefeuille, BP.93173, 31027 TOULOUSE Cedex 3
Département(s) associé(s) :
Alimentation humaine, Santé animale
Centre(s) associé(s) :
Occitanie-Toulouse
. © Inra

UMR TOXALIM

Une Unité Mixte de Recherche du Centre INRA de Toulouse

Les compétences de TOXALIM couvrent des domaines scientifiques larges, allant de la physiopathologie digestive aux perturbations d'expression génique impliquées dans le développement de maladies métaboliques et de cancers. Elles s'appuient sur un savoir-faire de ses équipes, reconnu internationalement, en pharmacologie, chimie analytique, métabolomique, transcriptomique...

Ainsi, TOXALIM contribue à l'élaboration de connaissances sur les effets à long terme en santé humaine et animale de toxiques, tels que intrants agricoles, pesticides, mycotoxines, migrants d’emballage et autres contaminants alimentaires. Les projets relèvent plus particulièrement des expositions chroniques de contaminants à faible dose, éventuellement sous forme de mélanges et lors de phases critiques du développement des organismes (néonatal ou périnatal).
Plus d’infos sur   https://www6.toulouse.inra.fr/toxalim