• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Nutritheragene, un pas de plus dans le développement de traitements de thérapie génique

La start-up Nutritheragene créée en mai 2019 développe, un système d’expression génique qui pourrait permettre d’accélérer le développement de traitements par thérapie génique, notamment dans le domaine du traitement du cancer. Ce système est le fruit de plus de vingt ans de recherche au sein de l’unité de nutrition humaine de l’INRA dans le domaine de la nutrition et de l’étude de l’homéostasie des acides aminés et des protéines.

Nutritheragene
Publié le 21/11/2019

La nutrition au service de la thérapie génique

Depuis le premier essai clinique mené en 1995, la thérapie génique a su démontrer son réel potentiel. Qu’elle permette de remplacer ou compléter un allèle défectueux par un allèle fonctionnel, ou de faire exprimer des protéines ayant un impact thérapeutique, elle ouvre la voie à de nombreux espoirs dans le traitement des maladies. Toutefois, l’une des limites importantes au développement de la thérapie génique est la difficulté à moduler l’expression du gène transféré, tout en limitant les effets secondaires. Pour pallier cette barrière, l’équipe de Pierre Fafournoux (CNRS) et Alain Bruhat de l’Unité de Nutrition Humain (UNH - UMR INRA / Université Clermont Auvergne) a travaillé au développement du système d’expression génique NUTRIREG, issu de deux expertises complémentaires : la thérapie génique et la nutrition protéique.

En quoi la technologie développée pourrait-elle révolutionner la thérapie génique ?

Le système développé dans les laboratoires de l’UNH, baptisé NUTRIREG1, vise à permettre le contrôle dans l’espace et le temps de la production de peptides, en modulant le régime alimentaire du sujet traité. Précisément, la technologie induit l’expression d’un gène codant le peptide souhaité, sous le contrôle d’un promoteur artificiel inductible par une carence en un acide aminé indispensable. Par conséquent, un repas exempt de cet acide aminé entraîne l’induction de l’expression du transgène.
NUTRIREG dispose de plusieurs avantages de taille qui le distingue des systèmes existants. Il permet un contrôle précis de l’induction du transgène en termes de durée et d’intensité, et il ne présente aucune toxicité, ce qui contribue à une réduction significative des effets secondaires induits par la thérapie génique. A ce titre, NUTRIREG constitue d’ores-et-déjà une rupture technologique par rapport aux systèmes de régulation déjà décrits.

Les perspectives nouvelles offertes par la start-up Nutritheragene

Si la potentialité de NUTRIREG n’est plus à démontrer, des étapes restent à franchir avant de permettre le développement d’un médicament basé sur cette technologie. Dans cette optique, Damien Salauze a lancé une start-up pour valoriser la technologie NUTRIREG. Dénommée Nutritheragene, la société s’oriente dans le traitement du cancer, et ambitionne de définir le Target Product Profile (TPP) d’un candidat médicament pour le traitement des métastases hépatiques des cancers colorectaux. Le projet a obtenu le Grand Prix lors du concours d’innovation i-Lab 2018 organisé par Bpifrance et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

1 Regulating the expression of therapeutic transgenes by controlled intake of dietary essential amino acids.  Chaveroux C. et al.  Nature Biotechnology. 2016 Jul;34(7):746-51

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Pierre Fafournoux UMR1019, Unité de Nutrition Humaine, Centre INRA Auvergne-Rhône-Alpes, Route de Theix, 63122 St Genès Champanelle
Contact partenarait :
Stéphanie Mercier, Directrice adjointe du Carnot Qualiment (01 42 75 92 87)
qualiment

Le réseau Qualiment labellisé Carnot

Qualiment est un réseau de laboratoires de recherche et de centres techniques labellisés Carnot, avec pour objectif de faciliter la recherche partenariale pour les entreprises, tout en leur assurant l’accès à des compétences scientifiques d’excellence en alimentation humaine. Il finance chaque année plusieurs projets de recherche amont, afin de générer des résultats transférables aux entreprises.
Qualiment propose aux acteurs privés, qu’ils soient PME, ETI ou grands groupes industriels, une offre de compétences transversale en alimentation humaine : nutrition, sensorialité, procédés ou encore structure de l’aliment.
www.qualiment.fr

Le réseau Qualiment en quelques chiffres clés :
14 entités de recherche
12 plateformes technologiques
690 chercheurs, ingénieurs, doctorants et post-doctorants
15 brevets déposés en 2019
780 publications de rang A en 2019
Le label Carnot est attribué par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation à des structures de recherche publique pour certifier leur excellence scientifique et leur professionnalisme dans la relation partenariale. Le Carnot Qualiment est certifié ISO 9001 pour l’appropriation des bonnes pratiques de contractualisation et de propriété intellectuelle avec les partenaires industriels.