• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Parcelle de miscanthus giganteus en 3eme année de culture, sur le site expérimental d'Estrées-Mons (80) © CADOUX Stéphane

Une plante qui carbure

Le Miscanthus, plante riche en lignocelluloses, offre une nouvelle filière d’énergie renouvelable (biocarburant, chauffage, électricité…), dans le cadre d’une politique énergétique durable et de diminution des émissions de gaz à effet de serre. Sa culture constitue donc une nouvelle alternative de production d’énergie respectueuse de l’environnement, à l’échelle industrielle.

Mis à jour le 15/01/2014
Publié le 30/01/2013

Plante peu connue en France, le Miscanthus giganteus, retient l’attention en Europe dans le cadre des cultures dédiées à la production de biocarburants. Elle est très productive, très riche en lignocelluloses et peu exigeante en intrants. Le développement de cette culture en France passe par la mise au point de systèmes de culture en recherchant les meilleurs bilans énergétiques et les plus faibles impacts environnementaux. Plusieurs équipes de l’Inra et de l’Université de Lille s’associent pour coupler l’adaptation des techniques culturales à l’amélioration génétique de la plante.
Film Inra réalisé dans le cadre de l'atelier "Carbone renouvelable et énergie verte" du Salon de l'Agriculture 2007 : présentation du dispositif "Biomasse et Environnement" du site Inra d'Estrées-Mons (80) et les recherches effectuées sur le Miscanthus.