• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Fosse pédologique et profil de sol réalisés lors de la mise en place de plaques lysimétriques pour l'étude et le suivi de  l'eau du sol (site ORE Inra de Lusignan).. © Inra, CHARRIER Xavier

Microcosmos

Fougère sur champ de lave, Hawaii. © COCHARD Hervé

La mycorhize, une histoire ancienne

La mycorhize serait à l’origine de la colonisation de la terre par les plantes aquatiques. Cette symbiose entre les racines de la plante et les champignons augmente sa nutrition et sa résistance aux maladies.

Publié le 28/11/2014

La mycorhize, serait selon des chercheurs, un phénomène vieux comme le monde à l’origine de la colonisation de la surface terrestre par les plantes aquatiques. Cette symbiose entre la plante et un ou plusieurs champignons au niveau de ses racines l’aide à mieux se nourrir en eau et en minéraux et à mieux résister aux maladies. En échange, la plante transfert jusqu’à 20% de ses sucres qu’elle produit grâce à la photosynthèse. Mais, depuis trente ans les pratiques agricoles mettent en danger cette vie du sol, entrainant une plus grande dépendance des plantes aux produits phytosanitaires. Les chercheurs de l’Inra de Dijon étudient le fonctionnement de la symbiose pour mieux la protéger et la valoriser dans des systèmes de production agroécologiques.