Tri de pelotes de POLLEN par couleur, dans le cadre du projet européen de recherche participative CSI POLLEN , pour évaluer la diversité pollinique en Europe. Atelier proposé au Forum régional de l'environnement 2014 à Poitiers. © Armelle Pérennès

Enquête citoyenne et scientifique sur la diversité des pollens

CSI Pollen est un projet européen de recherche participative impliquant des apiculteurs pour évaluer la diversité des pollens récoltés par les abeilles. Des élèves de collèges et lycées prennent part à l’aventure ! Pour la France, le coordinateur est Jean-François Odoux de l'Inra Poitou-Charentes.

Par Patricia Léveillé
Mis à jour le 18/11/2014
Publié le 18/11/2014

C’est sans doute l’étude la plus importante et le premier projet de science participative de cette envergure sur la diversité du pollen en Europe. Entre 400 et 500 volontaires se sont engagés aux côtés des chercheurs dans le projet CSI Pollen* : pendant deux ans, ces « citoyens scientifiques » vont aider à évaluer la diversité des pollens récoltés par les abeilles dans 20 pays européens. Tous sont passionnés, apiculteurs professionnels ou amateurs. Mais pas uniquement. Des collèges et lycées participent aussi à cette enquête collective. Une occasion pour ces jeunes apprentis scientifiques – ou futurs apiculteurs ! – « d’observer » de très près la biodiversité et de prendre conscience de son importance. Les élèves enfilent les combinaisons d’apiculteurs et vont prélever des pelotes de pollen qu’ils trieront ensuite en fonction de leur couleur.

La diversité est dans la couleur

Les couleurs sont relativement spécifiques de chaque type de fleur visitée : si les pelotes ont des couleurs variées, du rouge foncé au jaune clair, alors les abeilles ont accès à une grande variété de fleurs. En revanche, une couleur uniforme dénonce un régime qui l’est tout autant. « Ce projet va permettre de donner une description de la diversité de pollen dans les différentes zones géographiques, différents types d’occupation du sol et différentes périodes de la campagne apicole. La méthode utilisée permettra aux apiculteurs de juger de l’approvisionnement en pollen de leurs colonies dans les différents habitats, et donc de donner des indices où les placer pour qu’elles se développent mieux », explique Jean-François Odoux. Afin d’aller plus loin, quelques apiculteurs enverront des échantillons de pollen pour que les chercheurs puissent évaluer cette diversité. Est-ce qu’une faible diversité des pollens récoltés est corrélée à des difficultés particulières pour les abeilles? Voilà le fil des recherches que les experts sont bien décidés à suivre jusqu’au bout.

* Citizen Scientist Investigation : Participation citoyenne pour la science de l’abeille.

Vous avez des colonies d'abeilles ? Participez à CSI Pollen !

Evaluer la diversité des pollens récoltés par les abeilles.. © © INRA, SLAGMULDER Christian
Evaluer la diversité des pollens récoltés par les abeilles. © © INRA, SLAGMULDER Christian
Qui peut participer ?
Chaque apiculteur peut participer. Seules conditions : avoir des colonies d'abeilles, un intérêt pour la recherche et une adresse e-mail.

Ce qu'il faut faire : trier ses pelotes de pollen par couleur. Pour participer à ce projet, il suffit de posséder quelques trappes, de déterminer la couleur des pelotes de pollen de plusieurs colonies situées au même endroit, à des dates précises communiquées par les chercheurs...> Lire la suite sur le site du centre Inra Poitou-Charentes

Portrait

Jean-François Odoux, coordinateur pour la France du projet CSI Pollen

Portrait de Jean-François Odoux. © inra
Portrait de Jean-François Odoux © inra
Jean-François Odoux a toujours cherché à mieux comprendre les relations que les abeilles nouent avec l’environnement rural. Depuis 1999, il a rejoint l’unité expérimentale d’Entomologie au Magneraud, en Poitou-Charentes, où les travaux sont focalisés sur l’étude des effets non intentionnels des pratiques agricoles sur les abeilles. > Lire la suite du portrait et voir le reportage vidéo