• Une première : planter des arbres européens en Chine pour identifier précocement les espèces potentiellement invasives dans nos forêts

    La majorité des espèces exotiques introduites en Europe et s’attaquant aux plantes viennent désormais d’Asie. Des chercheurs de l’Inra, avec des collègues de l’Académie des Sciences de Chine et de l'Université Forestière du Zhejiang, proposent une nouvelle méthode pour détecter les envahisseurs potentiels dans leur région d’origine, avant leur introduction sur un autre continent. Pour cela, ils ont planté des arbres européens comme sentinelles en Chine et durant quatre années, ils ont étudié la capacité des insectes et champignons pathogènes chinois à coloniser ces arbres. Deux articles dans la revue PLoS ONE présentent les résultats, ceux concernant les insectes sont publiés en ligne le 20 mai 2015.

  • Selon la recherche européenne, la coexistence entre les produits GM et non GM est possible

    Un programme européen a montré que la coexistence entre cultures OGM et non-OGM est possible au champ en appliquant des mesures comme l’aménagement de zones tampon ou les semis décalés. La ségrégation des produits OGM et non OGM dans les chaînes de transformation et d’approvisionnement dépend de différents facteurs qui sont analysés.

  • Un leurre pour tromper l’adversaire : les ruses moléculaires de l’Arabette

    Camouflage, vitesse, illusions d’optique… le règne animal regorge de stratégies permettant aux prédateurs de capturer leurs proies ou, inversement, à ces dernières de leur échapper. De telles ruses sont également déployées à l’échelle moléculaire. C’est ce que viennent de découvrir des chercheurs du CNRS, de l’Inra, du CEA et de l’Inserm1 chez l’une des bactéries phytopathogènes les plus dévastatrices de la planète qui court-circuite les défenses des cellules végétales en empêchant le déclenchement d’un « signal d’alarme » immunitaire. Plus étonnant encore, des cellules végétales ont développé un récepteur intégrant un leurre destiné à prendre l’envahisseur à son propre piège. Ces travaux, aux potentialités multiples, sont publiés le 21 mai 2015 dans la revue Cell.

  • Le génome du chêne séquencé

    Des équipes de recherche de l’Inra et du CEA viennent de séquencer le génome du chêne pédonculé (Quercus robur). Il s’agit du premier séquençage pour une espèce du genre Quercus très largement répandu dans l’hémisphère nord. Ces travaux permettront notamment de mieux comprendre les mécanismes d’adaptation des arbres aux variations environnementales et fourniront des éléments pour anticiper leurs réponses au changement climatique. Ils font l’objet d’un premier article publié dans la revue en libre accès Molecular Ecology Resources, avant une publication finalisée des résultats dans les prochains mois.

  • Salon de l’agriculture 2015 : un plein d’interactions

    Le Salon international de l’Agriculture 2015 a été pour l’Inra l'occasion de faire entrer la science en société sur plusieurs plans : l’accueil et la rencontre de nos différents publics sur le stand, le coup d’envoi de plusieurs projets construits en partenariat et les échanges via le web et les réseaux sociaux.

  • Politique handicap : l’Inra recrute des chercheurs et ingénieurs

    L’Inra recrute des chargés de recherche, chercheurs en début de carrière et expérimentés, et des ingénieurs de recherche débutants et confirmés en situation de handicap. Les candidatures sont attendues jusqu’au 5 juin 2015.

22 mai 2015
Champ de maïs dans la vallée du Rhône à la périphérie de Valence (Drôme).. © Inra, Christian Slagmulder

Selon la recherche européenne, la coexistence entre les produits GM et non GM est possible

Un programme européen a montré que la coexistence entre cultures OGM et non-OGM est possible au champ en appliquant des mesures comme l’aménagement de zones tampon ou les semis décalés. La ségrégation des produits OGM et non OGM dans les chaînes de transformation et d’approvisionnement dépend de différents facteurs qui sont analysés.

07 mai 2015
Porte-outil sur un tracteur Schmotzer pour le semis et le traitement par des engrais. Appareil dimensionné pour des parcelles expérimentales. © GOSSELIN Michel

Le phosphore : une ressource limitée et un enjeu planétaire pour l'agriculture du 21ème siècle

Les travaux de modélisation conduits à l'échelle planétaire ont montré à quel point, quels que soient les modèles de changements climatiques pris en compte, la disponibilité de phosphore détermine la production primaire et par conséquent, le stockage de carbone dans les écosystèmes en réponse à ces changements.

11 mai 2015
EXPOSITION universelle - milan 2015  et Pavillon de France (composition de logos)

« Nourrir la planète, énergie pour la vie » : AllEnvi à l’Exposition universelle Milan 2015

Exposition universelle Milan 2015 du 1er mai au 31 octobre 2015. Coordonnée par l’Inra, l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement (AllEnvi) est partenaire du Pavillon de la France pour s’emparer de la question du défi alimentaire mondial.

Les métaprogrammes
<a href="" title="Suivez l'Inra sur Facebook">Suivez l'Inra sur Facebook</a>